vendredi 20 septembre 2019

Corot à Auvers-sur-Oise



Il ne reste que trois jours pour voir une très intéressante exposition consacrée à Corot au Musée Daubigny. Elle n’apprendra pas grand-chose aux connaisseurs de Corot, mais elle doit être vue pour les artistes de l’entourage qu’elle présente et tout simplement pour le plaisir de revoir des Corot moins accessibles.



Camille Corot photographié par Henry Lavaud © Fondation Taylor

Corot et Daubigny étaient des collègues, mais aussi des amis. Cela explique leur présence à Auvers-sur-Oise, où Daubigny a installé son atelier en 1861.
Le Musée Daubigny expose onze Corot habituellement conservés au Musée des Beaux-Arts de Reims, les met en relation avec d’autres prêts et avec les peintres de l’entourage de Corot (souvent communs aux deux amis).
Outre le Musée des Beaux-Arts de Reims, plusieurs autres musées importants ont prêté des œuvres : Arras, Beauvais, Cambrai, Douai, ainsi que des collectionneurs privés, ce qui donne un très bel ensemble d’œuvres.

Camille Corot, La cathédrale de Mantes, le matin, vers 1865-1868,
huile sur panneau, parqueté, 52,2 x 31,9 cm.
Reims, Musée des Beaux-Arts.

Cette belle sélection permet de comprendre le parcours de l’artiste, mais aussi, et surtout, de comparer les influences du maître sur les élèves ou les suiveurs. C’est véritablement l’intérêt principal de cette exposition. Il est en effet rare de les trouver côte-à-côte dans un même espace.
La qualité des artistes est inégale, mais cette exposition a le grand avantage d’entrouvrir la porte de l’entourage de Corot, sujet très peu étudié, pour ne pas dire à l’abandon, telle une maladie rare.
Ce groupe est pourtant très fourni. Pour l’instant, j’en connais 146 et la liste s’allonge tous les ans. Ils se partagent entre élèves, amis (parfois les mêmes), suiveurs et influencés.

Prosper Marilhat, Vue de Villeneuve-lès-Avignon, vers juillet 1836,
huile sur toile, 40,2 x 57,4 cm.
Reims, Musée des Beaux-Arts.

Le spécialiste de Corot que je suis se réjouit de voir en à peine un an et demi deux expositions de qualité en France. L’une a rappelé que Corot est un grand peintre de la figure humaine et celle du Musée Daubigny éclaire l’entourage du peintre. Sans apporter grand-chose de neuf à la connaissance du peintre, elles forcent toutes deux à porter un nouveau regard sur l’œuvre de cet artiste majeur du dix-neuvième siècle. Cela aura forcément une conséquence sur la recherche en matière de Corot, mais surtout sur son entourage (il a encore beaucoup à nous apprendre) et sur les inévitables faux, moins nombreux qu’on ne le répète à l’envi, sans trop réfléchir.

Il faut impérativement prolonger la visite de cette exposition par celle de la Maison-atelier de Daubigny et revenir au Musée Daubigny à partir du 5 octobre pour y découvrir les artistes qui, sur les pas de Corot et de Daubigny, ont peint les paysages de la vallée de l’Oise (sujet de la prochaine exposition).


Informations
Musée Daubigny
Manoir des Colombières                  
Rue de la Sansonne
95430 Auvers-sur-Oise

Mardi au vendredi : 14h00 à 17h30.
Samedi, dimanche et jours fériés : 10h30 à 12h30 et 14h00 à 17h30.
Entrée : 5 €.

Jusqu’au 22 septembre 2019.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire