vendredi 7 juillet 2017

Exposition vraiment Schtroumpf à la Fondation Folon




Qui ne connaît pas les Schtroumpf en Belgique ou en France ? Mais aussi les Smurfs (en néerlandais ou aux Etats-Unis), Puffi en Italie, Pitufos en espagnol, Kumafu au Japon, Schlumpf en allemand…




Schtroumpf les bains

Né en 1958 au milieu d’un album de Johan et Pirlouit, les Schtroumpf ont rapidement gagné leur autonomie. Dans une BD propre d’abord, vendue à 35 millions d’exemplaires. 13 albums ont été dessinés par Peyo et 22 autres ont été créés après sa mort par le Studio Peyo. Des dessins animés ont suivis, produits aux USA par Hanna-Barbera (producteur des Fous du volant, Hong Kong Fou Fou, The Flintstone, Satanas et Diabolo, Tom et Jerry, Wally Gator, etc…) et les longs métrages, dont le dernier est sur les écrans depuis le mois de mars.


On ne le sait pas toujours en Belgique, mais les Schtroumpfs sont connus et aimés dans le monde entier depuis bientôt 60 ans. Une belle longévité dont il faut se réjouir ! Merci Peyo, né Pierre Culliford en 1928 et décédé en 1992 à 64 ans.

Peyo (Erling Mandelmann, 1990, wikipedia)


Pour la première fois, des dizaines de planches originales, des esquisses et divers documents sont prêtés par la famille et le Studio Peyo, qui emploient encore 35 salariés.
La plupart des dessins sont inconnus et sont présentés par José Grandmont et Hugues Dayez, commissaires de l'exposition, en collaboration avec Véronique Culliford, la fille de Peyo. Hugues Dayez est également l’auteur du livre Peyo l’enchanteur paru en 2003.



Peyo (© Studio Peyo)

L’exposition retrace toute la carrière de Peyo depuis ses premiers dessins, jusqu’au dernier album des Schtroumpfs. C’est peut-être là le défaut et tout l’intérêt de cette belle exposition à deux niveaux de parcours.
Il s’agit en effet plus d’une passionnante rétrospective Peyo que d’une exposition Schtroumpf comme peut le faire croire l’affiche.

La première va plaire aux milliers de fans de Peyo et de BD et un peu moins aux milliers d’enfants qui espéraient voir les Schtroumpfs « en vrai ». Ils seront assez déçus car ils ne verront que des planches les unes à côté des autres et pas un seul des centaines de produits dérivés, jouets, gadgets, ni aucun dessin animé ou films qui nous ont tous fait rêver.

L'exposition vue par le Schtroumpf photographe 

Les passionnés, souvent plus âgés, seront aux anges. Le parcours est construit autour des planches commentées par des cartels toujours intéressants, ce qui est rare. Le visiteur ressort de cette exposition en ayant appris l’essentiel de la vie et de l’œuvre de Peyo.



Promenade autour de la Fondation Folon avec le Schtroumpf photographe

Il faut aussi absolument prendre le temps de regarder en entier le film proposé à mi-chemin de l’exposition (Le monde de Peyo).
Il retrace la vie et la carrière de celui qui est l’un des très grands auteurs belges de bandes dessinées. Film un peu long pour être présenté dans une exposition, mais p a s s i o n n a n t.

Peyo admirait Hergé pour son génie narratif et Walt Disney pour sa réussite internationale. Etonnamment, sa carrière réussit la synthèse de ces deux influences (Hugues Dayez).
Ne boudons pas notre joie, c’est une première mondiale, une jolie plongée dans l’univers des Schtroumpf, mais également de ceux de Johan et Pirlouit, Benoît Brisefer, Poussy et Jacky et Célestin. C’est aussi l’un des rares moments où la Belgique célèbre l’un de ses génies connu des deux côtés du rideau de chicons et surtout dans le monde entier.

La Schtroumpf Schlumpf de Smurf (devise schtroumpf et belge bien connue).


L'Harmonie de Moulinschtroumpf interprétant la Rhapsodie in Blue
au Carré des Arts de La Celle Saint-Cloud (création mondiale).
Grand merci à Claire Jacquet pour avoir organisé ce moment d'intense émotion musicale.

Pour en savoir plus


Bandes annonces


    Peyo A Retrospective

  • Commissaires : José Grandmont et Hugues Dayez, avec la collaboration de Véronique Culliford.
  • Fondation Folon.
  • Jusqu’au 27 août 2017.

Les 23 et 27 août, des visites guidées seront réalisées par Véronique Culliford, fille de Peyo, et Hugues Dayez.

+32 0 2 653 34 56
Drève de la Ramée 6A
1310 La Hulpe (dans le parc du château Solvay).

Google Maps


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire